Comment construire soi-même sa maison en bois ?

Beaucoup d’auto-constructeurs se lancent des défis de construire par leurs propres moyens leur maison en bois. Une solution qui peut certes être économique, mais qui nécessite une maîtrise des connaissances techniques et une excellente budgétisation. La maîtrise de ces technicités fait qu’il est peut-être possible de monter sa propre maison en bois, mais qu’il est indispensable de déléguer certaines tâches à un artisan adjoint.

Prévoir le budget nécessaire

En termes d’économie, la maison en bois est abordable et facile à ériger. Mais comment construire une maison en bois ? Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est important de prévoir le budget relatif à la construction. Il a été constaté que le bois connaît une déflation sur le marché des matériels. De telles éventualités facilitent son acquisition. En tous, un bois résineux vous coûtera dans les environs de 60 à 80 euros l’unité. Aux dépens de la qualité du bois et du style de la maison, une fourchette de 60 à 100 M3 de la matière est à prévoir. Le prix de ces derniers s’échelonne donc entre 4 000 à 7 000 euros. Il faut prévoir 300 euros supplémentaires pour la fondation de second œuvre tel le côté sanitaire et électricité. D’autres coûts sont aussi à prévoir comme les frais de plans et quelques fois d’apprentissage. En effet, certains auto-constructeurs intègrent une formation de façon à maîtriser les connaissances techniques nécessaires pour construction sa maison en bois soi-même. Pour ce qui est des frais de plan, ce sont des dépenses non obligatoires, car si vous avez des connaissances en architecture, vous pouvez le faire par vos propres moyens autrement, vous allez devoir engager un architecte.  Pour en savoir plus, cliquez sur : www.passion-maison.com

quelles sont les étapes à suivre ?

Pour construire sa maison en bois soi-même, il y a des étapes à ne pas brûler. Après avoir établi le plan de votre maison, vous allez rassembler l’ossature des murs en respectant la notice de montage. Le but est de bien les positionner, les lever, les maintenir droit avant de visser chaque mur. Une fois le mur bien érigé, la suite consiste à monter la toiture en installant la charpente. Pour se protéger des intempéries, mais aussi l’entrée des oiseaux et des insectes, il est important d’agrafer un écran de sous-toiture au niveau de la charpente. Pour se protéger des intempéries, mais aussi l’entrée des oiseaux et des insectes, il est important d’agrafer un écran de sous-toiture au niveau de la charpente. L’idéal serait de couvrir le tout avec des ardoises. Pour ce faire, vous allez clouer les tasseaux au-dessus de l’écran de la sous-toiture. Fixez par la suite la volige sur toute la surface. Après cette étape, il vous sera possible de fixer la couverture en ardoise sur toute la toiture. La même procédure s’applique pour les couvertures en tuile bien que ces dernières soient moins étanches.

Qu’en est-il des isolations thermiques ?

Pour ce qui des isolations thermiques, vous avez le choix entre plusieurs isolants à savoir les isolants traditionnels tels la laine, le verre ou les matières écologiques comme le chanvre ou la laine de bois. D’autres par conséquent sont séduits par les isolants semi-rigides sous forme de panneaux ou de rouleaux. Sachez que c’est l’épaisseur de l’isolant qui garantit son efficacité. Afin de bien la poser, il est important de prendre les mensurations de l’ossature et des montants. Après avoir pris les bonnes mensurations, la suite, consiste à prendre une scie et à découper l’isolant en hauteur et en largeur tout en veillant à laisser une marge de deux cm. Après l’avoir bien découpé en suivant sa largeur, vous allez procéder en le plaçant entre les montants du bois. Pour plus d’efficacité, il est important de laisser une lame d’air d’un cm tout au moins entre l’isolant et le pare-pluie. Ensuite, vous allez agrafer le film régulateur sur le montant. Une fois bien placée, il faut scotcher les lés qui entourent le pare-vapeur. La dernière étape consiste à bien fixer les tasseaux de bois sur l’ensemble et vous pourrez admirer votre travail.

Pourquoi déléguer certaines réalisations ?

La maîtrise des connaissances techniques pour la construction d’une maison peut prendre du temps et va donc retarder vos plans. L’idée est donc de solliciter l’aide d’un artisan adjoint. Ce dernier ne va certes pas suppléer tout le travail, mais il peut vous assister partiellement et techniquement tout au long de votre projet. En réalité, vous restez le maître de votre construction tout en déléguant certaines tâches très techniques. C’est ainsi que vous pourrez lui déléguer les tâches concernant la pose des murs, la charpente en bois, la pose des cloisons des portes ou des fenêtres. Le choix est en réalité vôtre. Si vous ne voulez pas qu’il s’immisce trop dans vos projets de construction alors vous pouvez lui confier les travaux de finition telles la pose du parquet et les décorations. De cette manière, vous serez bien encadré et vous pourrez bien réaliser vos projets de construction.